Les caractéristiques techniques de Banik:

Nous avons imaginé de nombreuses astuces dans la conception et la construction de Banik. Nous présentons ces astuces régulièrement sur le site de Banik.
La page actuelle est un petit résumé de nos choix d'équipement et propose de nombreux liens vers les articles plus détaillés.

 

Les caractéristiques de Banik : :

 

Le voilier: Dériveur lesté en acier. Plans et construction amateurs

Longueur de la coque : 12, 60 m.
Largeur : 3.85 m.
Poids  entre 12 tonnes et 14 tonnes
Tirant d’eau 1.20 / 2.20 m.

Surface de voilure 84 m2 au près.

Voir plus de détails en bas de la page

 

Le Mat  :  avec deux étages de barre de flèche est tenu par:

Dans le plan longitudinal:

  • 2 étais fixes en tète de mat pour les génois sur enrouleur,
  • 1 étai fixe de trinquette. Nous y installons un tourmentin à mousquetons.
  • 2 pataras indépendants et entier jusqu'en haut du mat. Un palan entre les deux permet de raidir les étais.

Sur les cotés:

  • 4 bas haubans sous les premières barre de flèche,
  • 2 fausses bastaques fixes et
    2 haubans latéraux sous le deuxième étage de barre de flèche,
  • 2 galhaubans en tète de mat.

Soit 15 câbles de 10 en tout...    Ça ne risque pas de tomber.

 

 

 

Le moteur : diesel de 45 cv de marque SEENERGIE

est un bloc Peugeot , increvable, on y a accouplé une grosse hélice de poussée tripale  d'un diamètre de 550 mm
Transmission à l'arbre par cardan télescopique et homocinétique. Ça évite les problèmes d'alignement. De plus le cardan est isolé électriquement du moteur pour éviter l'électrolyse.
3 batteries sans entretien de 105 ampères pour la vie à bord et une de 90 A pour le moteur...

 

Les équipements "grand voyage" : 

2 génois : un lourd et un léger sur deux enrouleurs => génial en croisière dans les alizé... voir l'article sur le sujet.

2 dérives arrières pour stabiliser le bateau : => 35 000 milles avec 2 pilotes autohelm 3000 (prévus pour des bateaux de 10 tonnes et on en fait près de 14 en charge). Pour les grandes traversées nous utilisons maintenant un régulateur d'allure Beaufort fabriqué par ASMER à la Rochelle.

4 mouillages complets dont un à poste à l’arrière avec 100 mètres de cordage sur un touret.  Ce mouillage arrière est bien pratique pour aller s’accrocher loin sur un cocotier ou un rocher…

Un portique qui supporte:  Un bimini, l’antenne du GPS, les trois panneaux solaires,  les bossoirs pour l’annexe...
C'est également à partir du portique que l'on installe le grand taud de mouillage permanent qui s'étend jusqu'au mat.

Un frigo électrique. Trois  petits pilotes électriques et un régulateur d'allure => peu de besoin en électricité... c'est un choix.... toute la consommation électrique du bord est fournie par les trois panneaux solaires de 50 W chacun. Au mouillage sous les tropiques on ne manque jamais de courant. Les panneaux solaires ne font pas de bruit et ne tombent  jamais en panne…  Depuis la Polynésie nous avons remplacé le régulateur par un pilote hydraulique. Ca fonctionne beaucoup mieux par n'importe quel temps... Mais par contre, coté consommation de courant, nous sommes maintenant souvent dans le rouge...

Dans les premiers voyages, nous avions déjà 2 annexes : 1 pour les parents, 1 pour les jeunes… cela permettait l'autonomie de chacun au mouillage et renforçait l'équipement nécessaire en cas de survie dynamique après un naufrage. Maintenant que nous voyageons à deux, nous avons construit une annexe rigide spéciale et nous avons un moteurs hors bord de 15 cv pour profiter au mieux des mouillages

2 réservoirs d'eau indépendants,  en inox, d'une capacité de 300 litres chacun. L'un est réservé exclusivement à la boisson et à la cuisine, l'autre au reste... on pourra y mettre éventuellement une eau dont on est moins sur ou de l'eau de pluie récupérée grâce au taud.

Et encore: Un radar (ça c'est nouveau) une VHF fixe et une VHF portable pour que celui qui est à terre puisse appeler qu'on vienne le chercher en annexe. Un GPS fixe et un GPS portable (on s'est habitué à utiliser ces petits magiciens),  un récepteur BLU pour la météo, mais depuis 2008 nous n'utilisons plus que les fichiers Grib capturés avec l'Iridium et analysés sur l'ordinateur.
Un téléphone portable par satellite Iridium qui permet de communiquer régulièrement avec nos proches de n'importe quel point de l'océan ou des îles désertes. On peut aussi envoyer des textos à des adresses emails ou sur des GSM et recevoir des messages gratuitement via Internet.
Deux micro-ordinateurs portables pour écrire en permanence de nouveaux articles pour le site Internet.de Banik et répondre à vos mails


 
deux  hamacs ...

Le téléphone par satellites

Au Venezuela, nous avons construit un abri rigide qui remplace la capote amovible en plastique qui ne résistait pas plus de quelques années et dont la partie transparente ne reste jamais claire bien longtemps.

 

 

QUELQUES CHIFFRES pour résumer :

Les plans de Banik sont homologués en conception amateur.

Longueur hors tout :  12,60 m. Tirant d'eau:
Longueur de la coque (sans la jupe) 11,90 m. Dérive  haute : 1,20 m.
Longueur à la flottaison : 10,10 m. Dérive basse : 2,20 m.
Largeur maximum :  3,85 m. Tirant d'air : 17 m.
Largeur à la flottaison : 3,30 m. Surface de la grand voile : 34 m2
Poids lège : 11,5 T. Surface du génois lourd : 45 m2
Poids en charge : 13,5 T. Surface du génois léger : 50 m2
Poids du lest : 3,8 T. moteur diesel : 45 cv.
Nature du lest : plomb hauteur sous barrot : 1,85 m.
Réserve d'eau : 600 L. vitesse moyenne: 6 nœuds
Réserve de Gasoil : 300 L. Catégorie de navigation : 1ère

 

 

Les aménagements de Banik:

 

Retour à    Cap Sur...

 

Vous êtes sur www.banik.org